Le financement des actifs est un type d’option de financement dans lequel l’emprunteur (les entreprises) emprunte pour l’achat d’actifs.

 

Amplification du financement des actifs

 

Le financement des actifs désigne généralement le prêt accordé par les entreprises sur la base de leur solidité financière. Il est utilisé pour la croissance et l’expansion de l’entreprise afin d’éviter de payer la valeur totale de l’actif. Le montant de l’actif est divisé en petits paiements réguliers accompagnés d’intérêts pour la partie non payée. L’obligation de paiement et les droits de propriété de l’emprunteur changent en fonction de la méthode de financement des actifs.

 

Différence entre le financement d’actifs et le prêt

 

Dans le cadre du financement d’actifs, le prêt ne prend pas la forme d’un prêt conventionnel où le prêteur accorde un paiement unique à l’emprunteur. Au contraire, le paiement est étalé sur une période de temps. Cela évite à l’entreprise de payer un gros montant pour l’achat d’un actif sous forme de machine, de véhicule, etc…

 

Raison pour laquelle les entreprises préfèrent le financement d’actifs

 

Avec la technologie et les innovations qui se développent dans tous les domaines, les entreprises ont constamment besoin d’argent pour acheter de nouveaux actifs. Le financement d’actifs est un mécanisme qui permet de fournir aux entreprises les liquidités nécessaires pour répondre à ce besoin.

L’achat d’un nouvel actif en espèces peut être risqué car toutes les entreprises n’ont pas la capacité financière requise. En outre, les dépenses d’investissement pour l’achat d’actifs coûteux peuvent entraîner des problèmes de trésorerie qui se traduisent par une pénurie de fonds de roulement. Une pénurie de fonds de roulement peut entraver le fonctionnement régulier de l’entreprise. C’est là que le rôle du financement d’actifs devient important.

 

Types de financement d’actifs

Le financement d’actifs comprend les types suivants :

  • la location-vente ;
  • le bail d’exploitation ;
  • le bail d’équipement ;
  • le refinancement d’actifs.

 

Risque de crédit associé au financement d’actifs

 

Les banques et autres institutions financières agissent en tant que prêteurs dans le financement d’actifs. Le financement d’actifs est relativement plus sûr pour les banques et autres institutions financières que l’octroi d’un prêt conventionnel aux emprunteurs. Dans le cadre du financement d’actifs, le financement des institutions de prêt est garanti par la valeur de l’actif financé. De plus, dans la plupart des cas, la valeur du financement est même garantie par des sûretés réelles. Si l’emprunteur ne rembourse pas l’argent emprunté, le prêteur peut saisir l’actif et le vendre sur le marché libre pour récupérer l’argent.

La préoccupation majeure des institutions financières est que lorsque l’actif est vendu sur le marché secondaire après leur saisie, le risque de baisse de la valeur de l’actif plane toujours au-dessus de leur tête. Pour surmonter ce risque, les institutions financières financent l’actif en tenant compte du fait qu’une créance éventuelle va apparaître sur l’actif et, en conséquence, elles définissent les conditions de prêt. Le principal avantage pour les institutions financières est, qu’elles obtiennent des intérêts réguliers sur le montant prêté et aussi qu’elles ont le droit de saisir l’actif en cas de non-paiement du principal ou des intérêts par l’emprunteur.

 

Conclusion

 

Le financement d’actifs est une aubaine pour l’entreprise. Si une entreprise est prête à se développer, le financement d’actifs est une solution parfaite pour ses besoins financiers. Les entreprises n’ont plus besoin d’énormes liquidités en main avant d’acheter un nouvel actif, au lieu de cela, elles peuvent simplement le financer via le financement d’actifs. Le financement d’actifs n’est pas seulement bénéfique pour les emprunteurs, mais aussi pour les institutions financières qui prêtent l’argent, car elles reçoivent un intérêt régulier et leur risque est couvert par les actifs conservés comme garantie.