Définition du découvert 

 

Un découvert survient lorsque le solde d’un compte passe sous zéro après une transaction et peut être considéré comme un prêt à court terme accordé par un établissement financier. L’exemple le plus courant est celui d’une entreprise qui émet un chèque d’un montant supérieur au montant disponible sur le compte chèque. Par exemple, si une entreprise a un solde de 200 euros sur son compte bancaire et a émis un chèque de 400, le compte sera à découvert de 200 euros après l’encaissement du chèque. Cette situation implique que l’entreprise avait un accord avec la banque pour un découvert et que la limite de découvert était supérieure à 200 euros. Dans le cas contraire, le chèque n’aurait pas été compensé.

 

Qu’est-ce que le découvert bancaire ?

 

Une facilité de découvert bancaire signifie une source supplémentaire de liquidités à la disposition des entreprises et un outil utile pour gérer les problèmes de trésorerie à court terme. En général, un compte à découvert fera partie intégrante de la gestion de la trésorerie d’une entreprise qui comprendra généralement un accord de compensation avec les autres comptes de l’entreprise.

Les facilités de caisse sont personnalisées en fonction des besoins et de la situation financière de l’emprunteur. Les conditions spécifiques seront énoncées dans une convention de crédit qui comprendra généralement les dispositions suivantes.

 

Utilisation du découvert bancaire

 

Les découverts sont mis à disposition pour les besoins généraux de l’entreprise. Ils sont utilisés pour atténuer la pression sur le fonds de roulement et comme solution de secours pour les dépenses imprévues. Les facilités de caisse sont accordées sur une base renouvelable, ce qui signifie que les fonds peuvent être remboursés et réutilisés à tout moment.

 

Montant du découvert bancaire

 

Une limite de découvert est déterminée en fonction de la solvabilité d’un emprunteur et de la disponibilité d’une garantie ou d’un nantissement.

 

Tarification du découvert bancaire

 

Les intérêts sur le découvert courront du jour au jour uniquement sur le montant impayé. Le taux d’intérêt sera généralement une marge fixe par rapport au taux de base approprié. Une marge comprise entre 4 % et 9 % par rapport au taux de base est habituelle. Les banques factureront généralement des frais de découvert et des frais de mise en place également.

 

Sécurité du découvert bancaire

 

Certains prêteurs demanderont aux emprunteurs de fournir une garantie sous forme de dépôts ou d’actifs fixes afin que leur position soit sécurisée en cas de problème. Un découvert garanti pourrait également bénéficier d’une tarification plus favorable qu’un découvert non garanti. En cas de défaillance de l’emprunteur, une banque peut saisir et liquider la garantie jusqu’à concurrence du montant dû au prêteur. Dans certains cas, la banque exigera également que l’emprunteur maintienne un certain montant de dépôt fixe auprès de la banque.

 

Durée du découvert

 

Les facilités de découvert sont généralement approuvées pour une courte période allant de quelques mois à un an et elles ne devraient pas être utilisées par les entreprises comme une source de financement à long terme. Il convient de noter que les facilités de découvert sont souvent structurées comme un prêt à vue donnant au prêteur le droit d’appeler ou d’annuler le découvert à tout moment sans autre explication.

 

Garantie pour le découvert

 

Dans les grands groupes, il est courant qu’une filiale mère au bilan solide fournisse une garantie pour le compte à découvert d’une société sœur plus faible.

 

Rapport financier

 

Dans le grand livre, le compte de caisse aura un solde créditeur lorsqu’il y a un solde négatif sur le compte bancaire. Le solde négatif n’apparaîtra pas comme un actif négatif mais il apparaîtra plutôt comme un passif à court terme car un découvert est considéré comme un prêt à court terme. Le découvert sera également inclus dans la section des liquidités en tant qu’actif dans le bilan. Le découvert, comme tout autre emprunt, apparaîtra également dans le tableau des flux de trésorerie comme une augmentation des flux de trésorerie provenant des activités de financement. A l’inverse, le remboursement du découvert diminuera le passif à court terme et apparaîtra comme une diminution du flux de trésorerie des activités de financement.

Les intérêts et les frais facturés par la banque seront comptabilisés comme une charge et réduiront le revenu net et les capitaux propres par le biais de la section des bénéfices non répartis du bilan,

Enfin, lorsqu’une garantie est fournie à une banque sur la facilité de découvert d’une autre société, le garant fera généralement état d’une section de passif éventuel dans les notes de bas de page de ses états financiers.