Acquisition

Définition de l’acquisition

 

Une acquisition est une action par laquelle une entreprise achète la plupart des parts d’une autre entreprise et en prend le contrôle. Dans ce cas, la société acheteuse achète plus de 50% des parts. La société acheteuse reçoit les actions et les actifs de la société cible. La société acheteuse peut désormais être libre de prendre et d’appliquer des décisions sans l’approbation de la société cible. Le mode de paiement des acquisitions peut être soit en espèces, soit en actions de la société acquéreuse.

Après avoir eu un aperçu de l’acquisition, examinons le processus de cette dernière.

 

Processus d’acquisition

 

Déterminer les marchés/services de croissance

 

L’organisation commence le processus en évaluant et en identifiant les opportunités de croissance dans les lignes de service ou les marchés desservis. Pour déterminer les marchés de croissance possibles, l’entreprise accumule et analyse de nombreuses données. L’accumulation de données se fait dans divers domaines tels que l’origine des clients, les employeurs, les concurrents, le personnel de terrain, les employés, la gamme de services, le coût concurrentiel et les opinions des consommateurs.

 

Identifier les candidats à l’acquisition

L’étape suivante du processus de fusion et d’acquisition consiste à identifier les candidats à l’acquisition potentiels. Ces candidats doivent répondre à des objectifs stratégiques de croissance financière sur des marchés identifiés. L’entreprise acquéreuse identifie les candidats potentiels à l’acquisition en faisant des recherches avec l’expérience de la direction ou en prenant l’aide de consultants.

Plus tard, l’entreprise catégorise systématiquement les candidats comme des « suspects probables » ainsi que des perspectives « hors normes ».

 

Évaluer la position financière stratégique et l’adéquation

À ce stade, l’entreprise acquéreuse forme une évaluation détaillée du crédit et de la position financière de l’entreprise cible. L’évaluation se concentre sur les considérations de coûts, de revenus, de volume et de bilan. L’entreprise évalue les avantages et les risques probables de l’acquisition de la cible. La dernière comparaison est faite entre cette société cible et les autres options possibles.

 

Prendre une décision 

La direction de l’entreprise prend une décision finale sur l’opportunité de commencer ou non l’acquisition. Les données accumulées à l’étape précédente sur les avantages et les inconvénients de l’acquisition aident à prendre cette décision.

 

Conduire une évaluation

L’offre est préparée à la cinquième étape de l’acquisition de la société cible. L’offre est élaborée sur la base de la valeur de la cible, en identifiant et en évaluant les possibilités de structurer l’opération d’acquisition et, enfin, en sélectionnant la structure qui serait favorable à l’entreprise acquéreuse et qui l’aiderait à atteindre ses objectifs. Les trois principales méthodes de préparation des évaluations sont l’analyse de sociétés comparables cotées en bourse, l’analyse de transactions comparables et l’analyse des flux de trésorerie actualisés. La direction de la société acquéreuse décide ensuite de la méthode d’évaluation appropriée.

 

Préparer la diligence raisonnable, négocier un accord définitif et exécuter la transaction

Une fois l’offre acceptée par les deux sociétés, la société acquéreuse prépare un examen de diligence raisonnable de la société cible sur la base de la position financière, opérationnelle et juridique. Les deux sociétés négocient ensuite et préparent un accord définitif. Après avoir obtenu les autorisations réglementaires requises, la transaction est conclue. L’entreprise acquéreuse surveille la transaction exécutée et s’assure que les buts et objectifs établis sont correctement atteints.

 

Mettre en œuvre la transaction et surveiller les performances en cours

Une acquisition réussie implique d’unir deux organisations de manière bénéfique afin de maximiser les profits tout en minimisant les distractions pour les opérations existantes. Les organisations devront être préparées et chercher des solutions à tout problème futur survenant lors de la mise en œuvre de l’acquisition. Maintenant que nous connaissons tout le processus d’acquisition, voici quelques exemples pour clarifier davantage le concept.

 

 

Exemple d’acquisitions

 

Facebook a acquis Whatsapp

L’acquisition de Whatsapp par Facebook a eu lieu au début de 2014. Cependant, tout comme Instagram, Facebook a conservé Whatsapp comme une entité distincte. La valeur de la transaction, incluant le cash et les actions, était de 19 milliards d’euros. Facebook a payé un montant de 4,6 milliards d’euros en espèces et a émis les 178 millions d’actions restantes. Facebook a fait bénéficier les employés de Whatsapp de 46 millions d’unités d’actions restreintes, ce qui représente 7,9% des actions de Facebook.

 

Conclusion

 

Les acquisitions font partie des stratégies de croissance mises en place par les entreprises car il est plus viable d’acquérir une société existante que de continuer à développer la société mère. Cependant, les évaluations et la préparation de l’offre doivent être faites avec des connaissances et des recherches. Si cela est fait correctement, les acquisitions peuvent s’avérer être la meilleure méthode d’expansion.

Découvrez les dernières actualités et tendances dans le secteur de l’entreprise sur le blog de Lorraine Business Advisors. Obtenez des conseils pratiques, des analyses approfondies et des insights précieux pour développer votre entreprise et atteindre vos objectifs de croissance. Rejoignez-nous pour rester informé et inspiré !

Liens utiles