La politique de financement

 

La politique de financement fait référence aux décisions, choix ou règlements liés au système financier de l’organisation comme le système de paiement, le système d’emprunt, le système de prêt, etc. Les politiques sont encadrées pour introduire la stabilité financière, promouvoir l’efficacité du marché et améliorer la valeur de l’entreprise pour ses parties prenantes.

 

Une politique de financement bien faite est importante pour la croissance de l’organisation à long terme. Une entreprise peut afficher une bonne croissance et étendre sa rentabilité si les aspects financiers sont maintenus de manière transparente. Une bonne gouvernance des performances financières et de la politique financière garantit un meilleur rendement du capital investi. Chaque organisation encadre sa politique de financement en fonction de sa fonctionnalité, de ses exigences, de son adéquation et de l’environnement dans lequel elle fonctionne.

 

Comme une organisation qui cherche un financement à long terme peut opter pour un financement sous forme d’actions ou d’actions privilégiées, d’obligations, etc. Pour les besoins de financement à court terme, comme le fonds de roulement, l’organisation peut emprunter des fonds sous la forme d’un prêt bancaire, de créances d’affacturage, de papier commercial, etc. De même, le besoin instantané de fonds peut être satisfait par le crédit commercial, les facilités en cours, etc.

 

Le coût du financement à long terme est toujours plus élevé que celui à court terme. Cependant, le risque du financement à court terme est toujours plus important. La politique de financement de l’organisation détermine le type d’emprunt pour lequel l’entreprise doit opter.

 

Regardons les différents types de politique de financement.

 

Types de politique de financement

 

Politique de couverture

La politique de couverture consiste à compenser le financement d’un actif par un passif qui arrive à échéance sur la durée de vie prévue de l’actif. Par exemple, une entreprise souhaite acheter une machine dont la durée de vie prévue est de 20 ans. Elle peut le faire en finançant l’actif par un prêt sur 20 ans. De cette façon, l’actif et le passif arriveront tous deux à échéance à la même période. Le but de la politique de couverture est de faire correspondre l’actif et le passif pendant la période de renonciation.

 

Politique conservatrice

La tentative d’une entreprise de faire correspondre l’actif et le passif n’est pas toujours possible. Dans de telles situations, l’entreprise utilise une politique de financement conservatrice. Dans cette politique, l’entreprise utilise davantage de sources de financement à long terme et moins de financement à court terme pour acheter ses actifs. L’entreprise acquiert les actifs permanents et courants en utilisant des sources de financement à long terme. Seule une partie du financement à court terme est utilisée pour financer ses actifs courants temporaires.

 

Politique agressive

La politique de financement agressive consiste à s’appuyer davantage sur les sources de financement à court terme puis sur les sources à long terme. Elle est qualifiée de politique agressive car elle est plus risquée puisqu’elle implique le renouvellement continu de l’emprunt. Dans cette politique, l’entreprise finance ses actifs courants permanents en utilisant les sources de financement à court terme.

 

Politique hautement agressive

Une politique de financement hautement agressive est celle où la majeure partie de l’actif permanent est financée par des sources à long terme et une partie mineure par des sources à court terme. Il est communément admis que les entreprises qui suivent cette politique sont proches de leur fermeture et sont qualifiées de « malades ».

 

Selon la stratégie et les besoins de l’organisation, celle-ci peut adopter différents types de politique de financement. Cependant, il existe différents aspects que les entreprises doivent prendre en compte lorsqu’elles prennent des décisions relatives à la politique de financement.

 

Décisions relatives à la politique de financement 

 

Décisions d’investissement

Les décisions d’investissement de l’organisation dépendent des besoins d’investissement à long terme ou à court terme. La décision d’investissement à long terme implique l’investissement dans les immobilisations de l’organisation et la décision d’investissement à court terme implique la gestion du fonds de roulement. La politique de financement de l’entreprise prend en compte les besoins d’investissement et organise les fonds en conséquence. Les taux d’intérêt sur les fonds à long terme sont comparativement plus bas que les fonds à court terme.

 

Décisions de financement

Le responsable financier d’une organisation doit sélectionner les sources de financement qui aboutissent à une structure de capital optimale et efficace. Le devoir du directeur financier est de choisir une proportion adéquate de dettes et de capitaux propres dans la composition globale du capital. Une dette plus élevée entraîne des intérêts plus élevés et un risque plus important. En augmentant les capitaux propres, les fonds permanents de l’entreprise augmenteront, mais cela entraînera également des attentes plus élevées de la part des actionnaires sous la forme d’un taux de rendement requis plus élevé. Les décisions de financement sont basées sur l’augmentation de la richesse des actionnaires en même temps que la rentabilité de l’organisation.

 

Décisions de dividendes

Distribuer des dividendes est un aspect important de l’entreprise tout en déterminant la politique de financement. La préoccupation majeure lors de la prise de décision concernant les dividendes est de déterminer le montant des bénéfices disponibles à distribuer aux actionnaires. La décision de dividende doit être basée sur la politique de stabilité des dividendes et les perspectives.

 

Conclusion

 

La politique de financement d’une organisation détermine le potentiel d’une organisation commerciale. Le bon ensemble de plans, de politiques et de règlements peut aider l’entreprise à se développer à un rythme rapide.