Les femmes représentent quasiment un peu plus de la moitié de la population mondiale. Pourtant, les sujets qui la concernent exclusivement comme les règles, la maternité, la contraception… demeurent encore des sujets tabous jusqu’à ce jour. Pour pallier à ce problème, une association d’entrepreneuses a créé « Femtech », qui est un ensemble d’innovations technologiques entièrement dédiées à la santé des femmes. 

 

 

Description de Femtech

Les menstruations, l’allaitement et tout ce qui concerne la santé des femmes ne sont pas assez discutés, puisqu’ils sont considérés comme appartenant au domaine du privé. C’est justement pour combattre ce préjugé que Femtech a été créé. Ainsi, les femmes disposent désormais d’une panoplie de gadgets et d’applications pour suivre plus facilement le cycle menstruel et l’ovulation.

Femtech fait référence à « Female Technology ». Ce terme fût inventé en 2016 par la fondatrice de l’application Clue, Ida Tin. A ce jour, le domaine le plus engagé est la fertilité, puisqu’il concerne aussi bien les femmes que les hommes. Parmi les applications concernées, on peut par exemple citer Prelude, qui est un service d’accompagnement à la conception. On dénombre aussi celui du bien-être sexuel.

 

 

Les sociétés de Femtech les plus investies

Comme déjà mentionné plus haut, Clue fait partie des applications qui ont permis de lever des millions de dollars. C’est une application destinée à aider les femmes à mieux comprendre leur cycle menstruel et à faire un suivi efficace des règles. Par ailleurs, on peut citer Natural Cycles, qui est une application contraceptive.

Pour la rééducation périnéale, la gestion de l’équilibre hormonal ou encore le suivi d’allaitement, les start-ups Naya Health ou Elvie sont à votre disposition. Enfin, pour vivre plus confortablement la période de règles, abondantes ou non, d’autres start-ups, à l’instar de Sisters Republic ou de Thinx ont conçu des protections périodiques lavables et réutilisables.

 

 

Les culottes menstruelles de Sisters Republic : innovation dans le monde des règles

Bien que les coupes menstruelles gagnent en popularité, les sous-vêtements périodiques ont aussi la côte auprès des femmes. En effet, les culottes de règles et les serviettes lavables sont des solutions de protections hygiéniques plus écologiques. De nos jours, de plus en plus de femmes les adoptent, au détriment des tampons et des serviettes jetables.

D’ailleurs, il faut savoir que l’usage de protections jetables est très nocif pour l’environnement, si on tient compte du fait que les femmes représentent la moitié de la population. Passer à la culotte menstruelle permettrait donc l’atteinte de l’objectif zéro déchet. Par ailleurs, le syndrome du choc toxique n’est pas à prendre à la légère. Les serviettes hygiéniques, contenant des produits chimiques, provoquent des démangeaisons et des irritations au niveau du vagin et ne sont pas conseillées pour une bonne hygiène intime. Au contraire, les culottes menstruelles, fabriquées pour la plupart avec du coton biologique, sont hypoallergéniques et font donc bon ménage avec l’hygiène féminine.

D’ailleurs, elles sont très confortables. Avec trois couches minces de tissu, elles possèdent un taux d’absorption élevé et ne laissent aucune chance aux fuites. La couche la plus externe est imperméable pour maintenir au sec toute la journée. Pour les flux abondants, le port d’un protège-slip est toutefois conseillé à l’intérieur de la culotte.

Par contre, sachez qu’une protection hygiénique lavable doit l’être à l’eau froide et à la main pour conserver ses propriétés. Elle doit sécher à l’air libre et n’est donc pas réutilisable de suite, contrairement à la coupe menstruelle qui ne nécessite que d’être vidée, lavée et stérilisée. Vous devez donc vous procurer plus d’une lingerie périodique pour votre cycle menstruel.

Quoi qu’il en soit, si comme de millions de consommateurs, vous voulez abandonner les tampons et serviettes hygiéniques et vous mettre à la culotte menstruelle, vous trouverez ce qu’il vous faut sur Sisters Republic.