Actuellement, de plus en plus d’entreprises sont devenues sensibles aussi bien au développement durable qu’à l’environnement. Certaines d’entre elles s’engagent même à réaliser des actions concrètes. Qu’elle soit investie ou non, chaque entreprise est responsable des dommages relatifs à l’impact environnemental dans le cadre de ses activités. En effet, elle doit assurer la protection des ressources naturelles, mais aussi de l’environnement dans lequel elle évolue et prospère. Il s’agit du principe du pollueur-payeur. Voici un article pouvant vous aider à mieux comprendre les responsabilités environnementales d’une entreprise.

Pollueur-payeur : c’est quoi comme principe ?

La loi du 1er août 2008 a mené à l’introduction d’une responsabilité d’ordre environnemental pour les entreprises, en fonction du principe du pollueur-payeur. Il s’agit principalement de la mise en jeu de la responsabilité environnementale d’une entreprise si jamais il y a un important dommage ou une menace imminente à l’encontre de l’environnement, en relation avec son activité professionnelle.

Il est important de noter que cette menace est jugée imminente lorsqu’il y a une suffisante probabilité qu’un dommage survienne dans un futur proche. Cette situation impose alors une action visant à éviter l’apparition du danger ou à limiter les effets du dommage relatif à des impacts environnementaux.

En tant qu’exploitant, vous avez donc la responsabilité de tenir le Préfet informé en cas de dommage. En plus de cela, les mesures de réparation ou de prévention appropriées sont à votre charge. Vous devez effectivement procéder à la réparation du dommage environnemental en nature. Pour information, désigné par le législateur, le Préfet est la principale autorité compétente dans ce genre de situation.

Quels sont les dommages environnementaux ?

Ils recouvrent principalement :

  • les contaminations des sols pouvant engendrer un risque de détérioration de la santé humaine ;
  • ceux affectant de manière grave l’état écologique, quantitatif ou chimique, mais aussi le potentiel des eaux sur le plan écologique ;
  • ceux qui touchent les espèces naturelles protégées ainsi que leurs habitats naturels.

Il est important de noter que chaque entreprise est concernée par la responsabilité environnementale, quelle que soit son activité ou sa taille.

Certaines activités professionnelles, notamment les exploitations agricoles ou encore les entreprises du bâtiment, cette responsabilité est engagée en l’absence de toute négligence ou faute de sa part.

Développement durable : quels sont ses avantages en entreprise ?

Une entreprise, comme Frankel.fr qui s’engage à procéder à la préservation de l’environnement a comme principaux avantages :

  • la conviction des clients ;
  • le gain des parts de marché ;
  • la fidélisation de ses clients qui sont soucieux de l’impact de ses achats.

En plus de cela, l’entreprise, dans ses stratégies de développement, tient compte d’un grand nombre d’éléments, notamment des avantages.

Les employés des entreprises responsables sont d’ailleurs motivés de faire partie d’une société partageant les mêmes attentes et les mêmes valeurs qu’eux. L’entreprise procède généralement à la mise en place d’un système de management environnemental mobilisant ses équipes pour un objectif commun. Il s’agit de contribuer à la réduction de la pollution en minimisant l’empreinte carbone de l’entreprise sur la planète.

Répondre aux attentes écologiques des clients : pour améliorer le régime de responsabilité

Le nombre de consommateurs prenant conscience de l’influence et des conséquences de leurs habitudes en matière d’achat, ne cesse d’augmenter. En consommant, ils encouragent les entreprises, de manière illicite, à poursuivre leurs objectifs et leurs stratégies. Plus ils soutiennent les marques et les entreprises qui ont intégré le respect environnemental dans leur politique, plus ils encouragent leur action responsable. A titre informatif, les entreprises jugées comme étant destructrices et polluantes sont souvent boycottées par les consommateurs responsables.

De ce fait, pour améliorer votre politique environnementale, il faut que votre entreprise arrive à suivre les tendances de vos clients pour ce qui est de la préservation de la planète. Cela passe principalement par l’amélioration des différentes techniques de production, mais aussi par la mise en place d’une durabilité au sein de votre entreprise. Il faut aussi que vous investissiez dans des projets sur le plan environnemental ou encore l’optimisation de l’utilisation des matières premières durables.

L’image de marque de chaque entreprise est impactée par son engagement pour le respect de l’environnement. En respectant ces valeurs, elle valorise également son image et sa notoriété auprès des clients, mais aussi des prospects, des partenaires et des fournisseurs. Ainsi, elle peut démontrer qu’elle est à même de s’adapter aux différents enjeux environnementaux, au contexte socio-économique, etc.

Ce processus passe par de nombreuses mesures. Pour cela, il est primordial de :

  • réduire la consommation en électricité ;
  • optimiser l’utilisation des énergies renouvelables ;
  • adopter les modes de travail à caractère écologique ;

sensibiliser les salariés aux modes de transports verts et même s’engager politiquement dans la lutte contre les changements climatiques.